Textes publiés dans Lambesc Magazine

Textes publiés dans Lambesc Magazine

Textes publiés dans Lambesc Magazine N°30 - Automne 2021

Expression du groupe d'opposition "Agissons ensemble pour Lambesc"

Un gros chantier va s’ouvrir avec l’installation d’un lycée à Lambesc. En suspend depuis une dizaine d’années, la validation a été faite officiellement le 1er juin 2021 par M. Muselier, Président PACA, sur le site OURS où il a répondu volontiers à nos questions. Nous demandons à être associés aux études de ce projet, notamment sur le volet foncier qui s’annonce complexe. Dans le domaine de la culture et du patrimoine, M le Maire surfe aussi sur la vague dans plusieurs articles du dernier magazine. Pourtant, si l’on en croit une historienne, ex-élue de la majorité, celui qui évoque le souvenir de Léon DURY est truffé d’erreurs qu’elle pointe avec à-propos sur son Facebook. Enfin, notre dernière publication du mois de mai n’a semble-t-il pas été du goût de M le Maire qui s’en est pris violemment à nos élus lors du dernier Conseil. Mais de quel droit ? Ses symptômes autocratiques vont de mal en pis… Malgré le contexte sanitaire, nous souhaitons à tous une douce fin d’été et à tous nos jeunes une bonne rentrée scolaire, sportive et associative.


Expression du groupe d'opposition "Une Dynamique pour Lambesc"

67% des électeurs se sont abstenus en juin dernier. Avec cette nouvelle grève des urnes, symptomatique d’une société malade d’un néolibéralisme nocif, la crise de la représentation politique a touché le fond.

Ce basculement dans l’abstention de masse est un cinglant retour de bâton contre la classe dirigeante de l’argent roi.

La politique doit renouer avec sa fonction première : protéger le peuple.

Cette crise de confiance invite les élus à reconstruire des liens plus étroits avec des populations qui veulent être entendues.  

Sourde à cet impérieux besoin d’ouverture, la majorité municipale s’en tient aux pratiques d’un vieux monde obsolète où tout s’impose d’en haut.

Vos élus UDPL ont réclamé la mise en place de réflexions partagées, avant de décider de l’aménagement du « plateau des services techniques », du parc photovoltaïque, du cahier des charges de la restauration collective… En vain ; pour M. Ramond, le Conseil Municipal demeure une chambre d’enregistrement.

Bonne rentrée à tous !

Valérie FARGIER, Jean-Michel CARRETERO

Textes publiés dans Lambesc Magazine N°29 - été 2021

Expression du groupe majoritaire "Pour que Vive Lambesc"

Commenter, critiquer, dénigrer l’action municipale de façon récurrente montre bien que l’on est en manque d’arguments voire de propositions alternatives. C’est hélas encore plus désolant quand l’opposition s’en prend aux personnes et pas à leurs actions.

Quand verrons-nous des propositions sérieuses et réalistes être proposées au lieu d’afficher systématiquement mépris et moqueries indignes d’élus responsables (cf. le dernier tract de l’ancien groupe de M. Bucki) ? Ce même groupe qui par ailleurs demande la tenue de commissions extra-municipales tout en étant absent aux commissions des finances où ils sont conviés !!!

Ce type d’attitude renforce le rejet de la classe politique dans son ensemble et éloigne les citoyens des urnes. Pour notre part et comme par le passé, nous continuerons à dénoncer ces pratiques et à œuvrer pour nos administrés avec respect et dignité.


Expression du groupe d'opposition "Agissons ensemble pour Lambesc"

La méthode « Bernard Ramond » : un passage en force des projets sans concertation préalable du conseil municipal ; peu d’information et aucune consultation auprès de la population. Depuis le début de ce mandat, les dossiers sont réservés à quelques initiés élus de la majorité. Citons par exemple lors du dernier conseil : le parc photovoltaïque ou le complexe dojo/salle polyvalente, pour lesquels il n’y a eu aucune commission de travail malgré les engagements pris. En plus de notre mise à l’écart au stade des avant-projets, on en découvre tous les détails seulement 5 jours avant le vote. Notre rôle d’élus de l’opposition est bafoué, mais nous essayons tant bien que mal d’instaurer le débat d’idées au sein du conseil municipal et d’informer les Lambescains sur l’essentiel. Rappelons à ce propos que la vente des Trinitaires ne tardera pas à revenir à la charge.
Au-delà de cette morosité politique, nous gardons espoir d’une sortie de crise sanitaire, d’un renouveau festif estival avec des bons moments de convivialité en famille et entre amis. Bon été 2021 à toutes et tous !


Expression du groupe d'opposition "Une Dynamique pour Lambesc"

Lors du 1er conseil municipal, nous déclarions, en substance : « Le suffrage universel confère une égale légitimité aux élus. Malgré les différences significatives de nos projets de ville respectifs, en phase avec notre vision de la mise en devenir de la ville, nous saisirons toutes les opportunités démocratiques pour être force de proposition dans ce mandat ».

Nous avons respecté cet engagement.

Les procès-verbaux témoignent que, contrairement aux allégations du Groupe majoritaire, nos interventions, ni « agressives » ni « méprisantes », s’adossent à un fond politique argumenté. Cela nous a sans doute valu l’élogieux qualificatif de « planétaire ». Vous y trouverez nos propositions liées à la diversité des sujets concernant la démocratie, l’action sociale, le patrimoine, l’écologie, l’aménagement de la ville, la tranquillité citoyenne. Vous le constaterez, toutes ont été rejetées.

M. Ramond ne s’embarrasse pas de l’avis des autres. Ne doutant de rien, ni de lui, il décide seul…

Jean-Michel CARRETERO - Valérie FARGIER

Textes publiés dans Lambesc Magazine N°28 - Printemps 2021

Expression du groupe majoritaire "Pour que Vive Lambesc"

Les élections municipales de 2020 ont vu notre réélection avec une large majorité, grâce à un projet municipal incluant la continuité du programme d’équipements publics et une nouvelle orientation entrant dans le cadre du développement durable de la commune.

Les deux oppositions devraient se réjouir de ces orientations prises qui vont, pour certaines, dans le sens qu’elles souhaitaient. Mais pour l’une, ce ne sont que propos méprisants pour « ces mesurettes insignifiantes » et pour l’autre opposition, il faudrait élever le débat au niveau planétaire et interpeller les gouvernants !

Est-ce de cette façon que l’on « avance » ? Certes l’opposition doit s’opposer, mais pour une fois ne pourrait-elle pas être une force de proposition dans ces domaines qui devraient être fédérateurs ?

Alors, que cette opposition méprisante et agressive ne s’étonne pas que lui soit rappelé son bilan catastrophique sous le mandat M. Bucki.

Ainsi, à l’avenir et devant de tels comportements, il nous paraît difficile d’accéder à leurs demandes de plus de commissions et plus de débats de tous ordres. Nous nous sommes toujours inscrits dans une dynamique d’actions plutôt que de discussions.


Expression du groupe d'opposition "Agissons ensemble pour Lambesc"

Sous des apparences de « bon père de famille », notre maire gouverne toujours avec autoritarisme et surtout sans concertation. Notamment sur les dossiers d’urbanisme qui engagent le développement de Lambesc, jamais une réunion de commission municipale. On se demande même s’il consulte sa propre majorité ? Nouveauté : lors du dernier conseil municipal de 2020, il a saupoudré l’ordre du jour de quelques délibérations environnementales politiquement correctes (circuits courts, préservation de la biodiversité, zéro déchet plastique). Pense-t-il que cela suffira à nous convaincre ? Même si l’on veut saluer cette timide avancée, sans doute à l’initiative de son nouvel élu délégué au développement durable, nous ne sommes pas dupes… Nous n’avons pas oublié les brimades et les actes anti écologiques de monsieur Ramond par le passé. Pour l’heure, félicitons-nous d’avoir modestement contribué à sa prise de conscience tardive. Toute l’équipe d’Agissons Ensemble se joint à nous pour vous souhaiter les meilleurs voeux de santé et de bonheur pour l’année 2021.

Les élu.e.s du groupe Agissons Ensemble


Expression du groupe d'opposition "Une Dynamique pour Lambesc"

Dans un monde aux ressources limitées, le destin de l’humanité est attaché serré à celui de la planète. Le capitalisme fait fi de cette réalité…
Le dogme du « plus fort taux de profit », cher aux oligarques financiers et industriels, oppose une incompatibilité systémique à la réussite de la transition sociale et écologique. Au service des intérêts des puissants, les politiques libérales sont responsables de la rupture dans les rapports « être humain/nature ».
Les enjeux vitaux du climat et de la biodiversité exigent des mesures bien plus radicales que l’écologie de façade de Mrs Macron ou Ramond. Le capitalisme vert qu’ils prônent demeure un système écocide, sans issue socio-écologique. Il est urgent de s’en libérer par les actes.
Refusons le démantèlement de la recherche publique, d’EDF, de la SNCF, l’usage des néonicotinoïdes… Ici, exigeons de la municipalité qu’elle renonce à urbaniser le quartier du Langoustier, pour que cesse la fracturation écologique de notre territoire rural. 

Jean-Michel CARRETERO - Valérie FARGIER

Textes publiés dans Lambesc Magazine N°27 - Hiver 2020

Expression du groupe d'opposition "Agissons ensemble pour Lambesc"

Le maire a décidé de brader l’ancienne maison des Chanoines Trinitaires fondée en 1512, un patrimoine historique remarquable, au bénéfice d’un promoteur privé.

Et pourtant, pendant la campagne électorale, il promettait de consulter largement pour réhabiliter les Trinitaires… Mensonges ! Et pourtant, son épouse Mme TORT BARTOLLI, promue nouvelle adjointe à la culture, déclarait sur le Facebook de campagne que les Trinitaires figuraient parmi les bâtiments prioritaires à rénover… Mensonges !

Cette opération immobilière constitue une tromperie envers toute la population. Son vrai projet, et ce depuis longtemps, était bien de vendre ce bien commun. Le 28 octobre 2020, il se dévoile : il a fait voter cette vente en dehors de toute démocratie, sans transparence, sans consultation. En séance, il refuse même de donner la parole à de très nombreux Lambescains venus exprimer leur désapprobation.

Les élus de l’opposition ont décidé de s’unir pour déposer un recours auprès du préfet et si besoin un recours auprès du Tribunal Administratif. L’Histoire de Lambesc n’est pas à vendre…


Expression du groupe d'opposition "Une Dynamique pour Lambesc"

Les lâches assassinats d’un professeur au seuil de son école, de croyants en leur église par des terroristes islamistes nous laissent sous le choc…

Les mots se dérobent pour dire notre tristesse, notre solidarité, notre vive indignation.

Ces crimes nous obligent à la dignité, à l’unité républicaine au service de la Paix, des libertés, de la culture, de l’anti-obscurantisme, de l’antifascisme.

Par ses actes, sans faillir, notre République se doit de cultiver, de défendre ses fondamentaux constitutionnels : « Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de 1789… La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances ».

Sans distinction, déjouons les pièges, préservons nos précieux espaces de partage, de fraternité.

Textes publiés dans Lambesc Magazine N°26 - Automne 2020

Expression du groupe d'opposition "Agissons ensemble pour Lambesc"

Nous voilà repartis pour un nouveau mandat sur les bancs de l’opposition. Sur fond de crise COVID19 qui se prolonge, l’activité politique de cette fin d’été se résume à pas grand-chose sinon rien… Il faut dire qu’à Lambesc, l’opposition est toujours aussi peu considérée. Depuis 6 mois, pas un seul message du Maire aux élus nous concertant sur ses choix ou autres décisions publiques sensibles. Hormis les 2 conseils municipaux obligatoires de l’élection du maire, de ses adjoints et des diverses commissions, convoqués dans le délai imparti minimal des 5 jours de rang, pour le reste, nous dit-il en substance, je n’ai pas besoin de vous... Ainsi, nous apprenons les nouvelles, comme vous, au fil de l’eau. Pourtant, dans la torpeur estivale, un remue-ménage au service technique fait de l’écho et laisse présager quelques surprises pour la rentrée. Après l’effervescence des travaux de la fin de mandat et de ses réalisations bien profitables à son bilan de mandat, on constate que comme par le passé le Maire s’empresse de « remplacer ses pions », usés, abusés, désabusés ! « Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse », à méditer…


Expression du groupe d'opposition "Une Dynamique pour Lambesc"

Insoluble, la crise du capitalisme confronte l’humanité à l’urgence climatique et sociale.  

D’immenses défis font nécessité de déraciner les causes de cette crise de civilisation, de changer de paradigme pour transformer notre modèle de développement.

Du global au local, nous sommes tous concernés par ces enjeux vitaux. Alors que le temps presse, les dénis, la distance des mots aux actes génèrent des politiques en trompe l’œil.

Au national… Le dogmatisme néolibéral guide un plan de relance gouvernemental dont seul le MEDEF se réjouit.

Au local… Le projet de la majorité municipale ne porte pas l’ambition d’un développement humain durable pour Lambesc. En toute logique, M. le Maire ne s’est pas impliqué au sein de l’exécutif de la Métropole, quand il y a tant à accomplir dans les territoires en matière d’habitat, de transport, au plan social, écologique et économique.     

L’engagement démocratique citoyen demeure un bon outil pour bâtir un autre monde, ici et au-delà.

UDPL vous dit à bientôt…

Textes publiés dans Lambesc Magazine N°25 - été 2020

Expression du groupe d'opposition "Agissons ensemble pour Lambesc"

Porter votre voix.

Ce printemps 2020 restera dans nos mémoires et au cours des 6 prochaines années nous allons faire entendre votre voix. Une voix qui exige que nous prenions soin de notre environnement, de notre vie locale et de notre démocratie. Nous serons responsables et exigeants car la douce torpeur dans laquelle le maire actuel souhaite nous maintenir, cache une gestion de notre ville qui n’est ni prévoyante ni bénéfique pour l’avenir.

Nous souhaitons vivre avec sérénité dans une ville qui se prépare aux défis du XXIème siècle. Que dirons-nous aux jeunes générations demain ? Que seul comptait accroître « le bas de laine » de la municipalité de M. Ramond alors que notre monde vacillait ? Non, nous refusons cette fatalité ! Les actions en faveur de l’environnement doivent démarrer sans attendre. Nos agriculteurs rester toujours notre priorité. Notre tissu économique local être soutenu et encouragé. Voilà notre message, notre projet, nos valeurs.

Soyez certains qu’au cours des 2180 jours à venir notre engagement sera à la mesure de vos attentes.


Expression du groupe d'opposition "Une Dynamique pour Lambesc"

Sous les couleurs de notre République, le respect du verdict des urnes demeure le pilier des valeurs fondamentales de notre démocratie.

Dans un contexte de crise sociale et économique accrue, dans le respect des électeurs, nous avons pris notre place au sein du nouveau conseil municipal. Nous y siègerons pour y être force de proposition, pour y défendre les intérêts fondamentaux de notre territoire et de la population.

60% d’abstention ! Ce nouveau coup de semonce confirme la fracture ouverte entre les politiques néolibérales et les populations qui les subissent, en décalage avec l’urgence sociale et écologique qu’elles expriment. Il devient indispensable de refonder notre démocratie au moyen de politiques de transformation sociale et écologique.

Localement, il sera nécessaire de partager la réflexion portant sur le sens des politiques publiques. Par le débat, nous voulons y contribuer en conseil municipal, en commissions municipales et extra-municipales ; en externe...