Actualité

Retour sur… l’inauguration du poste de Police Municipale

Retour sur… l’inauguration du poste de Police Municipale

Inauguration du poste de Police Municipale

Samedi 11 septembre, Bernard Ramond - Maire de Lambesc - a inauguré les nouveaux locaux du poste de Police Municipale, accompagné d’Emmanuel Cladidier - Chef de la Police Municipale de Lambesc, en présence de personnalités et d’officiers :
- Mandy Graillon, Conseillère Départementale des Bouchesdu-Rhône déléguée à la Sécurité, à la Prévention de la délinquance et de la Radicalisation, à l’Exigence confiance et probité, à la Langue et à la Culture Provençales, représentant Mme Martine Vassal Présidente du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône,
- Jacky Gérard, Conseiller Départemental et Conseiller Métropolitain,
- JeanPierre Serrus, Maire de La Roque d’Anthéron,
- Nathalie Faure, Adjointe au Maire de Charleval,
- Sabine Bouichet, Conseillère municipale déléguée à la Sécurité de La Barben,
- Dimitri Queune, Commandant de la compagnie de Salon de Provence représentant le Général Ronan Le Floch,
- Thierry Bouillard, Commandant de Brigade de Gendarmerie de Lambesc,
- Pierre Bisone, LieutenantColonel du SDIS 13,
- Lieutenant Philippe Bodin, Chef du Centre de Secours de Lambesc,
- Frédéric Drogoul, Président du CCFF de Lambesc.

Extrait du discours de Bernard Ramond, Maire de Lambesc

Ici, comme dans toutes les communes de même importance, les attentes en matière de sécurité sont fortes. Aussi dans un souci de prévention et afin de palier la surcharge de travail de la gendarmerie de Lambesc, la commune se structure, et ce depuis déjà quelques années. Notre police municipale est composée aujourd’hui d’un chef de Police Municipale, Emmanuel CLADIDIER quatre policiers municipaux, un garde champêtre, deux ASVP et un agent d’accueil. Un nouveau recrutement est également prévu au 1er janvier 2022.

La vocation du service de Police Municipale, je tiens à le souligner, est d’être une police de proximité plutôt qu’une police de répression, l’un ne devant pas empêcher l’autre lorsqu’il s’agit de faire respecter les arrêtés municipaux, le cas échéant, de sanctionner les infractions.
En tant que Maire, je suis responsable de l’ordre public, une responsabilité que j’entends assumer pleinement.

Le bilan de notre Police Municipale est très positif. En effet, depuis la mise en place de la vidéoprotection en octobre 2014, les attaques aux biens ont fortement baissé, notamment les cambriolages, passant de plus d’une centaine par an à moins de 30 l’an passé.

À ce jour, la commune compte un parc de 52 caméras couvrant l’ensemble des sites importants (écoles, bâtiments publics, commerces, parkings, lieux de rassemblement, etc.).
Une extension est en cours pour densifier le maillage du centre urbain, les entrées de ville secondaires, ainsi qu’équiper les futurs projets structurants à venir.
De belles affaires sont arrivées au dénouement grâce aux caméras :
- au début du mois d’août dernier, arrestation de jeunes individus qui entraient par effraction au COSEC ;
- fin juillet 2021, les caméras ont permis de remonter le trajet d’une dame de 87 ans disparue ;
- en juin 2021, arrestation d’une bande ayant commis plus de 30 faits ;
- en avril 2021, visionnage en direct d’usage de stupéfiants : la gendarmerie interpelle aussitôt les auteurs ;
- fin 2020, arrestation d’une bande spécialisée dans le vol de montres de luxe ;
- en 2019, arrestation de 2 individus qui écumaient les grandes surfaces.
On pourrait également citer les vols de véhicules, les vols à l’arraché et à l’étalage qui ont été résolus grâce à ce système.

Indépendamment des délits, notre commune n’échappe pas au développement des incivilités dont la multiplication indispose les habitants et trouble leur quiétude. Les caméras permettent aussi de retrouver des auteurs de dégradations, d’accidents, d’accrochage, qui ne peuvent nier l’évidence des faits devant les preuves en vidéos.

Contre ce fléau et au-delà de l’utilisation des caméras il est aussi indispensable que la Police Municipale soit au contact de la population, c’est la base d’une police de proximité, l’îlotage se développe par des patrouilles pédestres et à VTT, grâce là aussi à l’acquisition l’an passé de deux VTT à assistance électrique.

Restait à doter la police municipale d’un local de qualité dans lequel les agents peuvent traiter leurs affaires administratives, rédiger leurs rapports et recevoir le public pour enregistrer les doléances susceptibles d’être déposées.
Les travaux d’extension et de surélévation ont permis un agrandissement de 112 m² offrant ainsi un poste d’une superficie totale de 180 m², parfaitement agencé pour l’exercice des missions dévolues aux policiers municipaux.
Le poste dispose désormais :
- d'un accès PMR,
- d'un bureau pour la prise de main courante et accueil particulier,
- d'un contrôle d’accès sécurisé,
- de vestiaires,
- d'une kitchenette,
- d'une salle de réunion, qui peut accueillir le Poste de Commandement lors de l’activation du Plan Communal de Sauvegarde.

Le parti pris architectural était de souligner la surélévation par un traitement différent afin que l’on identifie dès le premier regard l’équipement public tout en l’intégrant parfaitement à son environnement.

Évidemment, rien n’aurait été possible sans l’aide du Département et de la Métropole. L’extension du bâtiment de la Police Municipale a coûté dans son intégralité 456 000 € TTC.

Les subventions représentent 30 % pour le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône et 35 % pour la Métropole Aix-Marseille Provence, soit un subventionnement à hauteur de 65 %.

Vous constaterez que cet équipement était indispensable pour tenir compte du développement de notre commune dont la population a dépassé les 10 000 habitants au dernier recensement.

Cette inauguration est également l’occasion de mettre à l’honneur le Colonel Arnaud Beltrame. 
Mort en héros le 24 mars 2018 à Trèbes en prenant la place d’une otage lors d’une attaque terroriste, il représente le dévouement, le sens du devoir et porte haut les valeurs de courage et d’honneur.
Cette plaque témoignera de la reconnaissance que nous lui devons, afin qu’il ne soit pas mort en vain, que sa leçon demeure gravée dans le cœur des Français.
Son geste nous rappelle son engagement, celui que l’on retrouve chez nos militaires, nos pompiers, nos policiers.

Je terminerai en rappelant que la police municipale est là pour nous protéger ainsi que nos biens.
Et, ce local c’est aussi le vôtre, vous serez toujours bien accueillis pour contribuer avec les élus et les fonctionnaires au maintien de la tranquillité publique dans notre commune.

Coupé du ruban inauguralDévoilement de la plaque en l'honneur du Colonel Arnaud Beltrame